fbpx

Centre de formation de football : comment ça marche ?

18

Feb 2021

Ce n’est un secret pour personne mais presque tous les joueurs de foot professionnel passes désormais par des centres de formation. En effet, grâce à leurs cellule de détection, les clubs cherchent toujours la nouvelle pépite, et s’ils la trouvent, ils cherchent à rapidement signer le joueur au centre de formation afin qu’ils progressent au sous leurs yeux. $

Pour les clubs de football, le centre de formation est un plan sur le long terme, mais qui peut être très efficace, comme pour le FC Barcelone avec Lionel Messi. En effet, un joueur venu du centre de formation a toujours une place dans le cœur des fans et peut permettre de faire une belle plus value lors de la vente de celui-ci.

Mais, finalement, comment ça marche un centre de formation ? Qu’est-ce qui se cache réellement derrière le mot ? Comment se passe la vie dans un centre de formation ? A partir de quelle âge peut-on intégrer un centre de formation ? Comment se faire repérer par un recruteur ? Quels sont les meilleurs centres de formation ?

Looking for Soccer, le site n°1 pour réserver un stage de football, vous livre toutes les infos que vous recherchez à propos des centres de formation de football.

C’est quoi un centre de formation ?

centre-formation-football-fonctionnement

Un centre de formation est le programme d’entrainement et de développement de jeunes joueurs. La plupart des clubs professionnels disposent aujourd’hui d’un centre de formation interne pour accompagner ce qu’on appelle des “pépites” à devenir des joueurs de football professionnels accomplis.

Pour autant, intégrer le centre de formation d’un club professionnel ne garanti pas au jeune d’obtenir un contrat professionnel. En effet, dans un premier temps, le fait d’intégrer un centre signifie que le club a repéré une qualité chez le joueur et qu’il souhaite lui donner toutes les chances de devenir professionnel en l’accompagnant dans son développement footballistique.

Comme nous vous l’indiquions plus haut, aujourd’hui, la quasi totalité des grands clubs ont un centre de formation, même en deuxième ou troisième division nationale dans certains cas.

Par exemple, en France, il y a 37 centres de formation. Dans d’autres pays il peut y en avoir plus, comme en Angleterre qui en compte 52. Typiquement, le Wallsend Boys club est un centre de formation anglais qui n’a pas d’équipe professionnelle. Et pourtant, c’est le centre qui a formé Alan Shearer, qui est le meilleur buteur de l’histoire de la Premier League.

A quoi ressemble la vie dans un centre de formation ?

La vie en centres de formation varie régulièrement entre les clubs mais également entre les pays. En effet, ils sont soit demi-pensionnaire, soit en internat ce qui signifie que les jeunes joueurs peuvent vivre directement au centre ou à la maison, en fonction de leur situation personnelle et familiale – mais également en fonction des règles du centre lui-même. En France par exemple, il y a plus une tendance à être en internat alors qu’en Angleterre c’est le contraire.

Tous les jeunes en centre de formation continuent leur éducation scolaire. En effet, depuis quelques années, l’importance de l’école et des résultats scolaires d’un jeune footballeur a pris une importance grandissante: les bonnes notes sont attendues par les éducateurs. D’ailleurs, il n’est plus rare de voir un jeune être exclu d’un centre de formation pour cause de mauvaises notes à l’école.

Concernant l’école, il y a également des variantes en fonction des clubs et des pays. En effet, c’est parfois le centre de formation, lui-même, qui se charge de l’école, parfois le jeune continue d’aller dans un établissement scolaire plus traditionnel.

La vie tourne autour du football… mais pas que !

Le développement footballistique est toujours effectué par le club, typiquement au stade d’entrainement. La plupart des centres organisent deux à trois entrainements par semaine ainsi qu’un match contre un autre centre ou une équipe locale le weekend.

Ce fonctionnement permet aux joueurs de récupérer, de donner suffisamment de temps pour les cours et de s’assurer que les joueurs ne vont pas se blesser ou faire un burn-out (qui arrive plus qu’on peut le croire chez les jeunes qui adultes). Bien entendu, le nombre d’entrainements par semaine change en fonction du clubs, chacun ayant sa propre politique sportive.

Comment se passent les entraînements ?

Les entrainements sont généralement très variés. Généralement, les entrainements cherchent à améliorer les capacités physiques des jeunes, leurs capacités techniques, leurs compétences avec le ballon mais également leur jeu tactique. Cela signifie que certains entrainements visent à améliorer l’endurance et développer des muscles importants d’un footballeur, d’autres cherchent à améliorer le dribble, les passes, les tirs, les tacles, etc., Enfin, d’autres entrainements encore visent à faire prendre conscience aux apprentis footballeurs comment mettre la pression en équipe, comment se positionner et bien plus encore.

Il est important de noter que la vie dans les centres de formation n’est pas toujours facile. En effet, les jeunes sont confrontés à une pression constante, d’autant que très peu des jeunes aux centres deviennent professionnels. La concurrence est omniprésente dans le quotidien de ces jeunes.

En plus de cela, les jeunes doivent faire des vrais sacrifices : en Angleterre, les joueurs n’ont pas le droit de jouer avec leurs amis, en dehors du centre de formation, par peur qu’ils se blessent. C’est une vie difficile qui n’est pas idéal pour tous, mais pour ceux qui peuvent s’adapter, c’est l’environnement parfait.

Quel âge faut-il avoir pour intégrer un centre ?

Il n’y a pas d’âge parfait pour intégrer un centre de formation. En Angleterre, il faut avoir entre 9 et 16 ans parce qu’il y a des lois en place pour protéger les jeunes. Les lois sont différentes de pays en pays mais cette tranche d’âge est très courante pour les centres.

Se faire repérer par un club peut de faire à n’importe quel âge, et vu que de très bons joueurs glissent entre le maillet du filet tous les ans, les clubs veulent signer les meilleurs joueurs, sans se soucier de l’âge.

Les clubs ont aussi plusieurs programmes d’entrainement en même temps, donc il existe des options pour tous les âges.

Comment se faire repérer ?

age-integration-centre-formation-football

Il existe de différentes manières pour se faire repérer par un centre de formation. Bien sur, il faut déjà être un bon, très bon joueur de football. Les joueurs qui ont la chance d’intégrer un centre de formation sont généralement les meilleurs joueurs de leur département et de leur région. Souvent, ils ont des performances excellentes et régulières ce qui incite les clubs à informer les détecteurs, les scouts, qui sont en charge d’identifier les futurs talents.

Comme nous vous l’indiquions plus haut, les clubs de football ont, pour la plupart, des réseaux de détecteurs qui couvrent énormément de clubs à des niveaux régionaux et départementaux. Il arrive également que d’anciens détecteurs contactent leur ancien club pour l’optique de leur recommander un futur crack. Pour faire simple, le bouche à oreille est l’une des meilleures solutions d’intégrer un centre de formation de football.

Le joueur qui cherche la lumière reste souvent dans l’ombre !

S’il y a bien une chose à savoir, c’est que les détecteurs ne cherchent pas forcément le meilleur joueur sur le terrain. Cela s’explique assez simplement : n’importe quel joueur peut avoir une bonne ou mauvaise journée.

Ce qu’ils recherchent avant tout, ce sont des joueurs qui ont le potentiel à devenir professionnel. Concrètement, ils recherchent des attributs comme :

  • Une bonne attitude sur le terrain
  • Une intelligence de jeu, parce que les joueurs intelligents apprennent généralement très vite.
  • Des compétences techniques qui sont déjà présentes mais qui peuvent encore être développées.

Par contre, s’il y a une chose à éviter pour se faire recruter par un centre de formation, c’est jouer “perso”. Cela peut paraître bizarre mais un détecteur ne sera jamais intéressé par les joueurs qui cherchent à attirer sur eux la lumière au détriment de l’équipe.

Les journées de détection, une autre solution

Par ailleurs, sachez que les clubs organisent régulièrement des journées de détection ouvertes à tous, pour que tout à chacun puisse avoir au moins une chance d’impressionner les coachs et les détecteurs.

Pour y participer, il est intéressant de rechercher les centres de formation près d’où vous habitez pour vérifier s’ils ont des journées de détection. Sachez qu’il existe également des journées de détection plus générales, où tous les clubs peuvent envoyer des détecteurs pour trouver des joueurs. Ces journées sont généralement payantes mais peuvent permettent de gagner un peu de visibilité.

Participer à un stage de football dans un club professionnel

L’autre solution qui est intéressante lorsqu’on cherche à intégrer un centre de formation de football, c’est de participer à des stages de football dans un club professionnel. Ces stages ont un double avantage:

  • Ils permettent au jeune joueur de vivre comme un professionnel pendant une semaine entière (voir deux semaines pour certains clubs)
  • Ils permettent au jeune joueur de montrer ses qualités dans un environnement propice à de la détection

En effet, la plupart des grands clubs professionnels proposent désormais des stages de football. Ces stages sont intéressants car, dans le cas où les entraîneurs identifient un futur crack, ils sont en relation directe avec la cellule de recrutement du centre de formation.

Ainsi, il est fréquent que les meilleurs joueurs des stages organisés par les clubs se voient proposés de faire un essai dans le centre de formation du club dans lequel ils avaient effectué leur stage.

Quels sont les meilleurs centres de formation ?

Le titre de meilleur centre de formation est un titre que tous les clubs aimeraient beaucoup avoir, mais seulement quelques clubs peuvent réellement prétendre à l’avoir.

Le centre de formation du FC Barcelone

Depuis de nombreuses années, le meilleur centre de formation au monde est sans doute celui du FC Barcelone, la Masia. Le nombre de joueurs de calibre mondial formé à la Masia est incroyable et il est représenté à travers l’Europe.

En 2012, Barcelone a été le premier club, depuis l’arrêt Bosman, a titulariser onze joueurs provenant de son centre de formation, La Masia. En 2010, La Masia est le premier centre à avoir trois joueurs sur le podium du ballon d’or : Lionel Messi, Xavi et Andres Iniesta. Maitre du Tiki-taka, il semble très peu probable qu’un autre centre puisse dépasser La Masia.

meilleur-stage-foot-barca

L’Olympique Lyonnais, une référence française

L’Olympique Lyonnais est un autre club avec un centre de formation très impressionnant. Depuis quelques années, de nombreuses équipes majeures disposent d’un joueur formé au centre de formation.

Par exemple, Lacazette à Arsenal, Martial à Manchester United, Fékir au Bétis et Tolisso au Bayern par exemple. Le meilleur de tous est Karim Benzema, qui était une partie essentielle du succès du Real Madrid sur les dix dernières années.

Rayan Cherki, né seulement en 2003, pourrait peut-être dépasser Benzema, s’il peut continuer les bonnes performances pour son équipe d’enfance. Découvrez d’ailleurs les meilleurs centres de formation en France.

Le Borussia Dortmund

En 2000, l’Allemagne a été éliminé facilement de l’Euro, et ce fut un gros embarras pour le pays. A cause de ce résultat, le développement des jeunes joueurs est devenu une priorité.

Tous les centres de formation se sont améliorés mais c’est celui du Borussia Dortmund qui impressionne particulièrement. Le club a produit des joueurs fantastiques depuis, tel Marco Reus ou Mario Goëtze, et les joueurs ont tendance à être très technique et jouer un foot efficace mais aussi attractif.

Ils ont aussi produit des très bons défenseurs comme Antonio Rudiger et Marcel Schmelzer.

Et bien entendu, Arsenal

Enfin, le centre de formation d’Arsenal est excellent. Tony Adams, peut-être le meilleur capitaine dans l’histoire d’Arsenal, a été formé au club. A l’heure actuelle, plusieurs joueurs récemment sortis du centre jouent pour l’équipe première. Par exemple, Bukayo Saka est l’une de ces pépites sortis tout droit du centre de formation des Gunners.

Rate this

Rated 4.2 / 5 based on 111 reviews